Yang Sheng Qi Gong

 

Issu de la culture multi-millénaire chinoise, le Qi gong signifie littéralement « travail pour la maîtrise du souffle ». Cette discipline est en fait une partie d’un ensemble de procédés autrefois appelés Yang Sheng ou « pratiques pour nourrir la vie ». De nos jours, le Qi gong est une des cinq branches de la médecine traditionnelle chinoise, aux côtés de l’acupuncture, de la diététique, de la pharmacopée et du massage (tuina).

Il s’agit d’exercices dédiés à l’entretien d’une bonne santé et par extension au développement de la force vitale des pratiquants: mouvements lents, postures statiques, auto-massages, sons thérapeutiques, méditations assises ou allongées.

Le Qi gong se distingue d’une simple gymnastique par la combinaison du mouvement, de la respiration associée et de la concentration. Il est à noter  qu’ici concentration est la traduction courante mais inexacte du terme chinois « Yi », qui serait plutôt comme une « attention » portée sur une partie du corps pendant le mouvement, afin de faciliter le déplacement de l’énergie à un endroit donné. On pourrait le traduire plus subtilement par « intention » ou encore mieux par « pensée créatrice ».

Les résultats de cette synergie chez le pratiquant sont rapides: détente, pacification du mental, purification du corps, ressourcement. La régulation des flux énergétiques dans le corps et le long des méridiens ainsi que l’accroissement  du capital énergétique produisent donc un mieux-être certain. C’est une véritable régénération qui se met en branle par la redistribution harmonieuse de l’énergie vitale.

Par la régularité de la pratique, on peut constater les changements suivants, parmi beaucoup d’autres:

Amélioration de la coordination et de l’équilibre.

Meilleure fluidité du geste: souplesse et flexibilité des articulations accrues.

Fortification des organes.

Renforcement du système immunitaire.

Amélioration de la fonction cardio-pulmonaire.

Régulation du système nerveux et sommeil plus qualitatif.

Meilleure perception du schéma corporel.

Développement de la concentration.

Meilleure gestion de l’émotivité.

Enfin, cette discipline de santé s’adresse à tous, sans limite d’âge ou de condition physique et s’adapte à la diversité des besoins et capacités individuels.

                                                                                                        Nathalie Labeste

 

    Crédit photo: Extraits du « Qi Gong de la Princesse Songlian » Modèle: Nathalie Labeste ©2018 SLPhotography